BESIX Group clôture une année 2015 riche en défis - 2016, année charnière, se présente sous de meilleurs auspices

BESIX Group clôture une année 2015 riche en défis - 2016, année charnière, se présente sous de meilleurs auspices

BESIX Group réalise une croissance continue de son chiffre d’affaires, mais le résultat net est inférieur aux attentes

Malgré un environnement très concurrentiel, BESIX Group a enregistré une augmentation significative de son chiffre d’affaires pour atteindre EUR 2.160 millions, soit une augmentation de 8% par rapport à 2014. Cette augmentation est principalement attribuée au Moyen-Orient, et plus précisément aux Emirats Arabes Unis, au Qatar et à Oman. Les activités dans ces pays ont à nouveau connu une reprise, malgré une pression continue exercée sur les prix du pétrole. Le résultat net du groupe est inférieur aux attentes à EUR 3,8 millions contre EUR 62,9 millions l’année passée), en raison de pertes opérationnelles dans deux pays.

Les entités régionales, BESIX RED et Concessions & Assets ont vu leurs résultats atteindre des niveaux record. BESIX Group clôture l’année 2015 avec un carnet de commandes historiquement élevé, créant ainsi des conditions favorables pour une amélioration substantielle du résultat en 2016.

En 2015, la Business Unit Contracting de BESIX Group a subi des pertes substantielles sur deux chantiers, en Arabie Saoudite (le terminal maritime de Jazan) et en Egypte (Mall of Egypt), représentant au total quelques EUR 75 millions. Des conditions de travail difficiles sont à la base de ces pertes et provisions, les réclamations en résultant n’étant généralement actées dans le compte de résultats que lorsqu’un accord a été conclu avec le client.

Les divisions Marine & Civil International ainsi que l’Australie ont enregistré de solides performances en 2015, tandis que la rentabilité aux Emirats Arabes Unis et au Qatar s’est fortement améliorée par rapport à l’année précédente. Les résultats en Europe ont diminué par rapport à l’année passée, suite, principalement, à des difficultés et des pertes opérationnelles sur le chantier d’EDF Saclay en France.

 

Une stratégie de diversification gagnante: les entités régionales, BESIX RED et Concessions & Assets réalisent tous des résultats record

Malgré un marché difficile, les entités régionales du groupe ont enregistré un bénéfice record de EUR 14,5 millions, principalement en raison d’une plus grande focalisation sur le secteur privé, les dépenses publiques en déclin. Un exemple de synergies entre nos entités régionales est BE Wind, une joint-venture entre Franki Foundations et West Construct. Au vu de la demande croissante en énergie éolienne, ils ont élaboré et commercialisé avec succès une offre de socles en béton pour éoliennes.

BESIX RED, le pôle immobilier du Groupe, a également connu une année record en 2015, avec un résultat net de EUR 10,2 millions, reflétant les nombreux projets attrayants en cours. Des capitaux supplémentaires ont été mis à la disposition de BESIX RED par le Groupe afin de lui permettre de saisir de nouvelles opportunités de croissance en Belgique, en France et au Grand-Duché de Luxembourg.

Concessions & Assets a contribué au résultat à concurrence de EUR 12,4 millions, améliorant encore sa rentabilité récurrente. Il s’agit d’un marché dans lequel nous voulons continuer à croître.

 

Notre position financière reste solide

La position de trésorerie nette consolidée de BESIX Group (excluant l’impact de la dette de BESIX RED) a atteint EUR 143,4 millions fin 2015, une position de liquidités saine malgré une baisse de EUR 106,6 millions par rapport à l’année passée. Les flux de trésorerie ont été négativement influencés par les résultats en baisse ainsi que par une hausse des besoins en fonds de roulement durant l’année. Le ratio de solvabilité a atteint 24,4%, sensiblement au-delà des normes minimales du secteur.

 

Engineering: principal moteur de solutions innovantes pour des appels d’offre complexes et des projets en Design & Build

En 2015, le département Engineering de BESIX a été impliqué dans 160 projets et 90 appels d’offre. Le département a pu démontrer sa valeur ajoutée, entre autres, pour le design d’un terminal GNL à Bahreïn, la construction de plusieurs écluses aux Pays-Bas et l’appel d’offre réussi pour le Grand Stade FFR de rugby à Paris. La rénovation du tunnel Velser aux Pays-Bas a nécessité le développement d’un modèle BIM particulièrement détaillé grâce auquel le tunnel a été virtuellement reconstruit. Dans le cadre de ce projet, nos équipes ont utilisé pour la première fois l’outil ‘BESIX Project Management tool’ (BPM), basé sur les principes d’ingénierie des systèmes (ISO 15288). Notre département utilise également l’approche ‘Integral Design Management’, permettant d’éviter au maximum les coûts inutiles durant la phase de construction. Le département Engineering a également été primé pour la tour radar ‘Neeltje Jans’. Cet édifice, qui est la plus haute tour radar d’Europe, est caractérisé par une très grande rigidité structurelle. BESIX a ainsi obtenu le ‘Betonprijs 2015’ (prix du béton) dans la catégorie ‘Conception’.

 

Focalisation continue sur la sécurité et la durabilité

En 2015, nous avons encore amélioré notre performance sur le plan de la sécurité. Après une interruption en 2014, nos statistiques en matière de sécurité ont à nouveau repris une tendance à la baisse, grâce au travail acharné et à une focalisation sans faille de nos équipes actives dans ce domaine. Notre première priorité reste de réduire encore davantage ces chiffres.

Le Groupe confirme son engagement en matière de responsabilité sociétale des entreprises en adhérant aux 10 Principes du « Global Compact », une initiative des Nations Unies. Nous souscrivons ainsi aux valeurs des Nations Unies en termes de droits de l’homme, de conditions de travail, d’environnement et de lutte contre la corruption.

Dans ses activités principales, BESIX a également contribué à construire des bâtiments efficients sur le plan énergétique au travers de la réalisation de Post X, le premier bâtiment de bureaux passif à Anvers, le bâtiment Trebel (certifié BREEAM) à Bruxelles, le centre de maintenance STIB à Haren et Galerie Kons à Luxembourg.

 

2016: une année charnière

2016 sera une année clé à de nombreux égards. Les défis au sein de notre secteur sont légions, avec une évolution marquée d’une activité de Construction pure vers une activité de conception et de construction (« Design & Build ») et, souvent également, de maintenance et la mise en place de financement. De plus, d’autres facteurs sont à prendre en compte comme les changements géopolitiques, la complexité croissante des projets, l’exposition aux risques et l’augmentation des projets PPP. Ces développements demandent de plus grandes capacités d’adaptation et de réflexion concernant les marchés et régions dans lesquels le Groupe entend développer ses activités.

2016 sera également l’année durant laquelle BESIX lancera son programme Dare Change, qui a été initié par le comité de direction à la fin de l’année passée. Ce programme a pour objectif d’améliorer la performance opérationnelle du Groupe et d’optimaliser davantage nos processus internes. Ce programme se concentrera spécifiquement sur une meilleure gestion des risques, des connaissances et de la performance au sein de l’entreprise.

Afin de préparer encore mieux notre entreprise aux défis futurs, davantage d’attention sera portée au soutien structurel de l’Innovation au sein de l’entreprise.

En matière de succession, une partie du comité exécutif, qui avait repris la direction du groupe après le management buy-out en 2004, passera progressivement le flambeau à une nouvelle génération. Une première étape a été franchie mi-2015 avec la nomination de Jean Polet et de Pierre Sironval en tant que nouveaux membres du Comité Exécutif et Stratégique du Groupe. Par ailleurs, Carlo Schreurs a été nommé Chief Development Officer, et est également devenu membre du Conseil d’Administration de BESIX Group.

 

BESIX Group présente son ambitieuse stratégie ‘Triple 3’ pour 2016-2022

Nous souhaitons poursuivre en 2016 notre croissance organique, étendre notre présence sur le plan géographique et continuer à diversifier nos activités afin de pouvoir offrir davantage de produits et de services. A cette fin, nous avons élaboré notre stratégie « Triple 3 » : à l’horizon 2022, nous aspirons à dépasser les 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, également répartis entre Construction Europe, Construction International et autres activités, avec une marge bénéficiaire nette de minimum 3%. Un troisième objectif stratégique est d’ajouter au moins 3 nouvelles activités à celles que nous proposons actuellement. Notre programme d’innovation nous aidera à atteindre cet objectif.

Nous comptons également soutenir davantage la croissance de Watpac, la société de construction australienne dans laquelle nous détenons actuellement une participation de 26,8%.

 

Carnet de commandes et prévisions 2016

BESIX Group commence 2016 avec un carnet de commandes historiquement élevé, à hauteur de EUR 3.229 millions (contre EUR 2.962 millions en 2015), avec une composition équilibrée du portefeuille entre les différentes activités du groupe. L’augmentation du carnet de commandes courant 2015 est principalement liée aux activités du Moyen-Orient, où BESIX Group a décroché d’importants projets prestigieux.

Au Qatar, nous avons obtenu le contrat pour la construction d’aires de stationnement pour avions supplémentaires à l’Hamad International Airport de Doha. Nous avons aussi reçu le feu vert pour construire un nouveau stade pour la Coupe du monde de football 2022, en plus des travaux de rénovation en cours au stade Khalifa. Par ailleurs, nous avons décroché le contrat de construction pour le Royal Atlantis Resort and Residences, un complexe résidentiel et de loisirs majeur sur l’île de Palm Jumeirah (Dubaï).

En Europe, nous avons également remporté plusieurs grands contrats fin 2015. BESIX Nederland dirige, via le consortium Sas Van Vreeswijk, un projet en partenariat public-privé mandaté par Rijkswaterstaat pour des travaux de construction, de rénovation et d’entretien du complexe d’écluses Beatrix. Toujours aux Pays-Bas, en partenariat avec Sanotec, la division du groupe spécialisée dans les systèmes de gestion des eaux usées, nous avons obtenu le contrat de conception, de rénovation et de construction de la station d’épuration à Den Bosch. Nous avons également signé le contrat pour le projet « Traverse Dieren », un passage souterrain de 600 mètres de long près d’Arnhem. Début 2016, nous avons également ajouté à notre carnet de commandes le contrat de construction de l’école Hogeschool à Utrecht.

En France, nous avons pu conclure un contrat pour la construction d’un hôpital (Clinique Saint-Jean L’Ermitage) à Melun.

En Belgique, nous avons remporté le contrat pour le terminal de Hanze à Zeebruges, l’une des dernières extensions dans l’arrière-port. De plus, des contrats ont été signés et les travaux ont  démarré pour un grand complexe résidentiel à Gand et pour le projet Ijzerlaan à Anvers, un des premiers projets entrant dans le cadre du futur Oosterweelverbinding.

Nous avons également pu ajouter au carnet de commandes la deuxième phase de construction du complexe résidentiel Lustica Bay au Monténégro et les Gotthard Residences à Andermatt, en Suisse.

 

Johan Beerlandt, CEO BESIX Group:

“Avec ce carnet de commandes et une focalisation accrue sur l’amélioration de notre performance opérationnelle, un redressement de nos résultats est indéniablement à notre portée en 2016. Nous observons que les commanditaires apprécient de plus en plus notre approche globale ; approche pour laquelle notre département Engineering et nos activités multidisciplinaires font la différence en termes de conception innovante et d’exécution de haute qualité, permettant ainsi une diminution des risques et des impacts sociétaux. Je remercie nos clients pour leur confiance en 2015 et espère que BESIX restera leur partenaire privilégié pour de futurs projets. Dans le courant de l’année 2016, nous préparerons minutieusement la succession du leadership de BESIX Group afin de garantir un avenir durable pour notre groupe.”

Beatrixsluis, Nieuwegein - The Netherlands
Cadiz, Antwerpen - Belgium
Clinique Saint-Jean Ermitage, Paris - France
Deep Harbour Terminal, Gdansk - Poland
Docks Bruxsel, Brussels - Belgium
EDF Lab, Saclay - France
EDF Lab, Saclay - France
EDF Lab, Saclay - France
EDF Lab, Saclay - France
Four Seasons Bahrain Bay, Manama - Bahrain
Grand Egyptian Museum, Cairo - Egypt
Gotthard Residences, Andermatt - Switzerland
Hospital de Melun, Melun - France
Kanaal Project, Wijnegem - Belgium
Kotville, Brugge - Belgium
Mall of Egypt, Cairo - Egypt
Mall of Egypt, Cairo - Egypt
Neeltje Jans, The Netherlands
Renovation of Khalifa Stadium, Doha - Qatar
Royal Atlantis Resort & Residences, Dubai - UAE
Royal Atlantis Resort & Residences, Dubai - UAE
RWZI, 's Hertogenbosch -The Netherlands
Traverse Dieren, Arnhem - The Netherlands
Trebel, Brussels - Belgium
Trebel, Brussels - Belgium
Wheatstone LNG Terminal, Onslow - Australia
WWSP, Putte & Ossendrecht - The Netherlands
WWSP, Putte & Ossendrecht - The Netherlands
Hogeschool, Utrecht - The Netherlands
Hogeschool, Utrecht - The Netherlands

Contactez-nous

Nathalie Meert

Senior Communication Manager / Spokesperson

BESIX Group

Published with Prezly