BESIX Foundation et la Fondation Roi Baudouin s’unissent pour tisser des liens entre les enfants et le monde du travail

26 mars 2019

La BESIX Foundation et la Fondation Roi Baudouin s’associent pour encourager la création de projets éducatifs destinés aux enfants de milieux défavorisés.

La BESIX Foundation et la Fondation Roi Baudouin s’associent pour encourager la création de projets éducatifs destinés aux enfants de milieux défavorisés. L’objectif ? Mettre ces enfants en contact avec des adultes passionnés par leur métier. Pour les convaincre qu’eux aussi peuvent y arriver. Un appel à projet, doté d’un budget de 50.000 euros, est lancé ce mardi 26 mars à destination des écoles. Sélection dès juin 2019 et mise en œuvre dès la rentrée scolaire. C’est la façon choisie par BESIX pour fêter les 10 ans d’existence de sa fondation.

Résumé

  • La BESIX Foundation lance « Graines d’Avenir », un appel à projet auprès des écoles belges situées dans les quartiers défavorisés. Les projets doivent tisser du lien entre ces enfants et le monde du travail. C’est la Fondation Roi Baudouin qui se chargera de la sélection, via un jury indépendant. De 5 à 10 projets seront sélectionnés pour un budget global de 50.000 euros.
  • La BESIX Foundation fête ses dix ans en 2019. Ses actions philanthropiques s’articulent autour de trois thèmes : l’éducation, l’environnement et la construction. Plus de 240 projets d’ONG ont déjà été financés, en Belgique, en Asie, en Afrique et au Moyen Orient.
  • La BESIX Foundation a également développé des projets propres comme Right2Learn et KiddyBuild. Ce dernier permet à des enfants défavorisés de visiter des chantiers du Groupe et de découvrir les métiers de la construction.

10 projets concrétisés dès septembre

La BESIX Foundation a choisi d’encourager les activités extrascolaires dédiées aux enfants de milieux précarisés, en particulier celles qui visent à tisser des liens entre les enfants et le monde du travail. Il y a cinq ans déjà, la Fondation avait lancé le programme KiddyBuild, qui permet aux élèves de 5e et 6e primaire de découvrir les métiers de la construction lors de journées passées sur chantier. Ce programme a suscité un réel enthousiasme auprès des enseignants. Ces activités ouvrent l’horizon des enfants sur le monde professionnel et suscitent chez eux une envie, une passion et surtout la conviction qu’en dépit de leur situation difficile, ils peuvent eux aussi exercer de beaux métiers. La BESIX Foundation veut à présent aller plus loin. A l’occasion de ses 10 ans, elle met un budget de 50.000 euros à disposition des enseignants ou des associations qui souhaitent prendre une initiative de ce genre, mais manquent de moyens pour y arriver.

La BESIX Foundation a confié à la Fondation Roi Baudouin le soin de lancer à partir du 26 mars un appel à des « projets d’intérêt général ayant pour but d’éveiller les élèves de 8 à 14 ans à leur potentiel en leur faisant rencontrer des professionnels passionnés ». Les critères de sélection précisent que les bénéficiaires doivent provenir d’un établissement scolaire belge placé en zone d’éducation prioritaire. Un jury indépendant sélectionnera un maximum de 10 projets. Ils seront annoncés fin juin 2019 de sorte que les établissements pourront les lancer en septembre.

"Chez BESIX, nous sommes entrepreneurs, ingénieurs, architectes, développeurs," commente Frédéric de Schrevel, Président de la BESIX Foundation. "Ces métiers s’inscrivent dans le long terme, façonnent durablement le milieu de vie des gens. Il est naturel que nous soyons conscients de notre responsabilité. Au fond, nous ne construisons pas que des immeubles. Voilà pourquoi, nous déployons beaucoup d’efforts dans l’éducation. Contribuer à renforcer la confiance en leur avenir de quelques enfants précarisés, c’est la plus précieuse de nos premières pierres."

Une réelle nécessité éducative

En Belgique, 18,5% des enfants de moins de 15 ans sont exposés au risque de pauvreté. Pour ces enfants précarisés dès le début de vie, les obstacles à l’épanouissement personnel et professionnel peuvent s’avérer insurmontables : pratique approximative de la langue, formation lacunaire, voire inaptitude à l’emploi. Des obstacles souvent renforcés quand ces enfants sont issus de l’immigration. A la précarité économique s’ajoute souvent le découragement, la perte de confiance en soi. Ils n’y croient plus.

D’après une étude de l’Office belge des statistiques (Statbel), plus de 30% de ces enfants sont privés d’activités récréatives en dehors de leur domicile. Cela confirme l’observation faite par l’European Anti Poverty Network (EAPN) signalant qu’« en raison de la pauvreté, l’enfant est souvent exclu des activités sociales, sportives, récréatives et culturelles qui sont la norme chez les autres enfants. » Or, ces activités extrascolaires sont nécessaires à son épanouissement, l’aidant à prendre conscience de son potentiel et à mieux appréhender le monde dans lequel il évolue.

10 ans d’engagement dans l’éducation

Créée en 2009, la BESIX Foundation finance des associations sans but lucratif dans les pays où le groupe est présent. Par exemple au Cameroun où s’est ouverte en 2015 l’Ecole Familiale Agricole ADD, basée sur l’apprentissage en alternance. La BESIX Foundation y a financé la construction des classes et du dortoir de l’internat, le forage d’un puits et le raccordement à l’électricité du site.

Autre exemple, en Belgique, où la BESIX Foundation soutient depuis sa création l’association TADA rendue célèbre pour avoir été visitée par le Président Emmanuel Macron en novembre 2018. De jeunes Bruxellois issus de quartiers défavorisés participent chaque samedi matin à des ateliers d’initiation animés par des professionnels : journalistes, avocats, ingénieurs, chefs cuisiniers, etc. En plus du financement, de nombreux collègues participent aux activités de l’association.

Au total, en 10 ans, la Fondation a soutenu plus de 240 associations pour un budget global de 4 millions d’euros.

Parallèlement, la BESIX Foundation a mis en place des projets propres, tel KiddyBuild qui connait un franc succès. Depuis son lancement, en 2014, il a permis à 1.300 écoliers de visiter les chantiers de BESIX, avec à la clé une découverte des métiers du bâtiment et surtout la rencontre avec celles et ceux qui les pratiquent. « Pour du vrai », comme diraient les enfants.


La Fondation Roi Baudouin

La Fondation Roi Baudouin est active tant en Belgique qu’au niveau international. Son objectif est de contribuer tant par la réflexion que par l’action à des changements positifs dans la société. En 2017, la fondation a attribué 44 millions d'euros à 2.286 organisations actives dans des domaines tels que la lutte contre la pauvreté, la santé, le développement, l'engagement sociétal et le patrimoine. Elle a été créée en 1976, à l’occasion des 25 ans de règne du Roi Baudouin.

A propos de BESIX

BESIX Group SA est un acteur mondial et le premier groupe en Belgique dans le secteur de la construction. Actif depuis 1909, BESIX est basé à Bruxelles et est actif en Europe, au Moyen-Orient, en Océanie, en Afrique, en Amérique du Nord et en Asie. Parmi ses réalisations figurent la Burj Khalifa de Dubaï, la plus haute tour du monde, des bâtiments du Parlement européen à Bruxelles ou encore le Grand Egyptian Museum, sur le plateau des pyramides de Gizeh.

Dans le domaine environnemental, BESIX a notamment participé à la construction de la tour Carpe Diem, dans le quartier parisien de La Défense, le premier gratte-ciel au monde à obtenir la double certification LEED Platinum et HQE, ou encore contribue à la construction du premier tunnel neutre en énergie du monde, aux Pays-Bas. En Europe de l’Ouest, le groupe et ses filiales construisent de nombreux bâtiments de pointe, notamment passifs. Au Moyen-Orient, BESIX construit, gère et entretient des infrastructures de premier plan en matière de recyclage des déchets et de traitement de l'eau. Il construira donc de nombreux bâtiments sur le site de l’Exposition Universelle de 2020, à Dubaï. Parmi lesquels les pavillons de la Belgique et de la France.

Plus d’informations : www.besix.com

Partager: