BESIX : résultats en demi-teinte en 2019 et incertitudes liées aux conséquences du coronavirus

21 avril 2020

Résumé

  • BESIX Group a clôturé l’année 2019 avec un chiffre d’affaires record de 3,33 milliards d’euros, soit une hausse de 32% par rapport à l’année 2018. Le secteur du bâtiment représente 65% du chiffre d'affaires. Le carnet de commandes s’élève à 4,8 milliards d’euros, un record également. Le résultat net consolidé, à 42,2 millions d’euros, est par contre inférieur aux prévisions.
  • Le Contracting demeure l'activité première de BESIX, avec la livraison de projets iconiques en 2019, tels que le Pont Princesse Héritière Mary au Danemark, le nouveau siège central de DPG Media à Anvers et le Forensic Medicine Coroners Court Facility en Australie.
  • Le développement immobilier continue de gagner du terrain, de même que les activités Concessions & Assets. BESIX Real Estate Development égale son chiffre d’affaires record de l’année 2018 avec 154 millions d’euros. Les activités Concessions & Assets ont continué à générer des revenus récurrents, en particulier au Moyen-Orient.
  • BESIX a fait de l’innovation une priorité avec, entre autres, BESIX 3D et BESIX Clean Air, le développement de BESIX Start-Ups Accelerator et la construction d'un premier « Smart Building » à Dordrecht, aux Pays-Bas.
  • 2019 est une année importante pour le secteur diversification, avec l'inauguration officielle du premier hôtel A-STAY à Anvers (Belgique), le lancement de LN24, la première chaîne d’information en continu en Belgique francophone, et la réouverture, à Bruxelles, de la boutique Flamant Sablon après rénovation, conférant à la marque une identité visuelle renouvelée.
  • L'apparition de la pandémie de coronavirus a nécessité une approche et une gestion extrêmement prudentes des activités en cours. De nombreux chantiers du groupe, surtout en Europe de l’Ouest et en Afrique, ont été ralentis ou interrompus au cours du mois de mars 2020 en raison de la pandémie. Des mesures ont été mises en œuvre afin de répondre de manière optimale aux conséquences sociales et économiques. Combinée à un ralentissement dans la région du Moyen-Orient, en raison de l'effondrement du prix du pétrole, cette pandémie promet des temps complexes pour notre groupe.

Déclarations du CEO et du Président du Conseil d'administration

Rik Vandenberghe, CEO de BESIX Group a déclaré : « En 2019, nous avons enregistré des performances mitigées avec un carnet de commandes à un niveau record et une position de trésorerie nette saine mais un résultat net inférieur aux prévisions. Cet écart est partiellement imputable à un ralentissement économique au Moyen-Orient, ainsi qu'à notre décision prudente d'établir des provisions conformément à nos saines pratiques de gestion des risques. Il ne devrait toutefois pas éclipser les excellents résultats obtenus durant l'année, en particulier dans les segments suivants : Concessions & Assets au Moyen-Orient, Real Estate Development et la plupart de nos entités régionales et spécialisées en Belgique. »
Johan Beerlandt, Président du Conseil d’administration de BESIX Group a déclaré : « Le Conseil d'administration formule ses prévisions pour 2020 avec prudence. La plupart de nos chantiers ont dû réduire leurs activités dans les nombreux pays où nous sommes présents afin de respecter les obligations de quarantaine. Mais en cette période de perturbations temporaires, le Conseil tient à réitérer sa confiance envers la solidité du Groupe. Nous sommes une force intelligente, passionnée et résiliente, et nous puisons notre énergie dans l'engagement de nos collaborateurs, la diversité de nos activités commerciales et la robustesse de notre structure financière. Ensemble, nous pouvons et nous allons affronter l'inconnu. »

1. Chiffre d’affaires, résultat net et carnet de commandes

  • BESIX clôture l’année 2019 avec un chiffre d’affaires record de 3,33 milliards d’euros, soit une hausse de 32% par rapport à l’année 2018. Cette progression est conforme aux prévisions et essentiellement liée à l’intégration des résultats de Watpac, société australienne acquise par BESIX en décembre 2018, dans le périmètre de consolidation du groupe.
    Les activités de BESIX en Europe de l’Ouest et en Australie contribuent respectivement à hauteur de 48,5% et 28% au chiffre d’affaires du groupe. Le Moyen-Orient voit quant à lui sa contribution s’établir à 16,9%.
    Le secteur du bâtiment représente 65% du chiffre d’affaires et les travaux de génie civil, 16%. Les infrastructures et câblages, les fondations, les travaux maritimes et les installations environnementales oscillent pour leur part autour des 5%.
  • Le résultat net du groupe s’établissait au 31 décembre 2019 à 42,2 millions d’euros, une baisse substantielle par rapport à l’année 2018. Celle-ci est imputable, d’une part, à la conjoncture économique défavorable du Moyen-Orient, et d’autre part, à des provisions établies pour les pertes potentielles et les litiges en cours sur un nombre restreint de projets.
  • En 2019, BESIX a de nouveau enregistré un carnet de commandes record d'un montant de 4,8 milliards d’euros, contre 4,7 en 2018.
    L’Europe de l’Ouest représente 49,7% des commandes, le Moyen-Orient 18,2% et l’Australie 16,8%. Avec 15,2%, le carnet de commandes laisse présager une croissance des activités de BESIX à l’international, notamment en Afrique, au Canada et en Europe de l’Est.
    Le secteur du bâtiment représente 57,7% des commandes, contre 27,5% pour les travaux de génie civil et 7% pour les travaux maritimes.
  • La position de trésorerie nette consolidée de BESIX s’établit à 141 millions d’euros.
  • Le ratio de solvabilité s’élève quant à lui à 24,2%, en l’occurrence un niveau bien supérieur à la moyenne du secteur.

2. Contracting

Avec un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros et un carnet de commande de 3,8 milliards, le Contracting demeure l’activité première de BESIX. En 2019, de nouveaux contrats importants ont été remportés, tant dans les régions du monde où BESIX Group et ses entités sont implantés de longue date - en l’occurrence en Europe de l’Ouest, au Moyen-Orient et en Australie - que sur les marchés internationaux, en particulier en Afrique, au Canada et en Europe de l’Est.

Parmi les chantiers emblématiques livrés par BESIX en 2019 figurent le Pont Princesse Héritière Mary, inauguré par son Altesse Royale la princesse héritière Mary du Danemark le 28 septembre, ou encore le nouveau siège de DPG Media, symbole du renouveau du quartier de la gare centrale d’Anvers, en Belgique. En Australie, le Forensic Medicine Coroners Court Facility, réalisé et livré par Watpac, a été nommé meilleur bâtiment de santé à l’occasion des « Excellence in Construction Awards » de la Master Builders Association NSW.

Aux Pays-Bas, à Tiel, le groupe a livré l’une des premières usines de traitement des eaux usées du Benelux 100% neutre en énergie, c’est-à-dire répondant elle-même, par le traitement des boues d’épuration, à l’ensemble de ses propres besoins en énergie.

Pour leur part, les entités régionales et spécialisées détenues par BESIX, principalement actives dans le Benelux, portent leur contribution au chiffre d’affaires du groupe à 1,1 milliard d’euros et au carnet de commande, à 960 millions. Parmi celles-ci figurent les entreprises Vanhout, Jacques Delens, Wust, Cobelba, Lux TP, Socogetra, Franki Foundations, BESIX Infra et Van den Berg.

3. BESIX RED poursuit sa croissance organique, et Concessions & Assets continue à gagner du terrain

  • BESIX Real Estate Development (BESIX RED), l’entité immobilière du groupe, égale son chiffre d’affaires record de l’année 2018 avec 154 millions d’euros. Sa contribution au résultat net du groupe se chiffre, quant à elle, à 15,7 millions d’euros.
    BESIX RED est aujourd’hui active dans 14 villes, réparties dans les trois pays du Benelux, en France et au Portugal, et développe des bâtiment pour une superficie totale de 600 000 m².
    En 2019, BESIX RED a notamment livré, en joint-venture, le nouveau siège mondial du groupe Ferrero, un immeuble de bureau sur mesure de 29 500 m² au Grand-Duché de Luxembourg.
    2019 confirme également l'ambition paneuropéenne de BESIX RED avec l'acquisition d'un deuxième site au Portugal destiné à un grand développement résidentiel (DUUO, 34 000 m², 280 unités résidentielles, Lisbonne).
    Les perspectives de BESIX RED restent positives. Dans le but de renforcer sa stratégie de diversification géographique et sectorielle, le promoteur entend mettre l'excellence architecturale, technique et opérationnelle de son équipe pluridisciplinaire au service des investisseurs institutionnels et privés.
  • Les activités Concessions & Assets enregistrent elles aussi de beaux résultats, en particulier au Moyen-Orient avec un résultat net de 22,4 millions d’euros. BESIX poursuit le développement de solutions intégrées combinant design, construction, services de financement, d’exploitation et de maintenance, d’installations environnementales et d’infrastructures de transport, notamment au travers de partenariats public/privé.
    Ces dernières années, BESIX est devenu un acteur majeur du Moyen-Orient dans le secteur du traitement des eaux usées municipales et développe maintenant activement un portefeuille de projets de traitement des déchets solides. Parmi les installations en cours de développement figure la plus grande usine de revalorisation thermique des déchets au monde, qui sera réalisée par BESIX et Hotachi Zosen Inova pour la Municipalité de Dubaï.
    En 2019, plusieurs projets de PPP ont franchi des étapes importantes. C’est le cas de la première usine de production de combustibles dérivés de déchets des Emirats arabes unis, dans l’Emirat d’Umm Al Quwaïn. Le financement a été bouclé en avril 2019 et la construction des installations progresse bien. De même, dans l’Emirat de Sharjah, BESIX s'emploie activement à améliorer une usine de valorisation des eaux usées à Al Saja'a. Enfin, dans la région urbaine de Rotterdam, les travaux de construction ont commencé sur le projet A16 "De Groene Boog", le 5ème projet PPP de BESIX aux Pays-Bas.

4. L’innovation comme priorité

BESIX a fait de l’innovation une priorité. Les initiatives du groupe veillent à anticiper les évolutions du secteur de la construction, en particulier dans les domaines des nouvelles technologies et sur le plan environnemental.

BESIX soutient le développement de l'innovation interne : de l'ouverture d'une unité d'impression 3D-béton à Dubaï, à la fabrication de panneaux équipés de mousse végétale, destinés à réduire localement la concentration de particules fines et à améliorer la qualité de l'air, de nombreuses initiatives internes ont été commercialisées en 2019.

Par ailleurs, BESIX accueille des start-ups actives principalement dans le bâtiment intelligent, la robotique, la construction 4.0 et l'intelligence artificielle, leur fournit un soutien et des possibilités d'expérimentation gratuitement pendant 12 mois. Plusieurs d'entre elles ont pu tester leurs produits et services sur des chantiers de construction au cours de l'année.

Enfin, en 2019, BESIX a construit son premier "Smart Building" à Dordrecht, aux Pays-Bas. Ce bâtiment, qui abrite le siège de BESIX Nederland, est désormais considéré comme une référence européenne en matière de gestion et d'efficacité énergétique. En collaboration avec les principaux acteurs du marché, BESIX participe également à un projet pilote axé sur le développement d'un Internet de l'énergie qui permet aux bâtiments d'agir comme des composants essentiels dans un paysage d'énergie renouvelable.

5. Capital humain

  • BESIX a clôturé l'année 2019 avec 13 351 collaborateurs.
  • En matière de santé et de sécurité, de nombreux sites ont célébré plusieurs millions d'heures de travail sans accident en 2019. Un accident mortel survenu en décembre dans l'un des ateliers de BESIX est à déplorer. Plus de 695 visites de sécurité ont été effectuées par les cadres du groupe dans le monde entier. BESIX et ses sous-traitants présentent un taux d'accidents avec arrêt de travail de 0,50 par 200 000 heures de travail. Au total, 173 ambassadeurs BE SAFE ont rejoint volontairement le nouveau programme de sécurité de BESIX axé sur le comportement, participant activement à la mise en place d'une culture de sécurité dans l'entreprise.
  • BESIX Foundation a célébré son 10ème anniversaire en 2019. En 10 ans, la Fondation a financé 300 projets et octroyé 4 millions d'euros à une sélection d’associations actives dans les domaines de l'éducation, de la construction et de l'environnement. Ces projets ont soutenu 160 000 bénéficiaires grâce à l'implication de quelque 5 000 bénévoles.
  • En 2019 et pour la 7ème année consécutive, Six Construct, l'entité de BESIX active au Moyen-Orient, a reçu le Label RSE décerné par la Chambre de Commerce de Dubaï en reconnaissance de ses efforts et de son engagement exceptionnels en faveur des pratiques de RSE et de durabilité dans la région.
  • Début 2020, BESIX a été officiellement certifiée comme Top Employer. Ce label est une reconnaissance du travail réalisé au cours de ces dernières années. Sous l’intitulé "#WeCare", BESIX suit clairement une voie ambitieuse visant à offrir d'excellentes conditions de travail, à stimuler et développer les talents, et à optimiser constamment l'environnement de travail

6. Diversification poussée

2019 est une année importante pour la diversification entamée par BESIX depuis 2017.

En novembre, A-STAY a été lancé sur le marché avec l'ouverture officielle d'un premier hôtel à Anvers (Belgique). Quelques mois plus tôt, une première pierre était posée pour la construction d’un hôtel à Chisinau, en Moldavie, et le permis d’urbanisme de celui de Diegem, à Bruxelles, était délivré par les autorités compétentes. A-STAY est un concept d’hébergement innovant, proposant des appartements pour des séjours courts ou de longue durée. Il s'appuie sur l'utilisation de nouvelles technologies telles que l'Internet des Objets, la reconnaissance biométrique et des algorithmes afin d’offrir une valeur ajoutée à un prix avantageux à ses occupants.

En septembre, LN24, la première chaîne d’information en continu en Belgique francophone, a commencé à diffuser ses programmes gratuitement, en télévision et sur Internet. Cette chaîne de télévision, dont BESIX est actionnaire, a été créée en 2018 par des journalistes belges de renom.

En octobre, l’enseigne de décoration intérieure Flamant, reprise par BESIX en 2017, a rouvert sa boutique du Sablon, à Bruxelles, après rénovation, et a présenté sa nouvelle identité visuelle.

7. Perspectives pour 2020 : Incertitudes pour l'avenir dans le cadre du coronavirus

Si les résultats de BESIX Group, et en particulier la diversité et la qualité de son carnet de commandes, sont prometteurs pour les années à venir, les lourdes conséquences humaines, sociales et économiques de la pandémie du coronavirus dans le monde entier incitent à la plus grande prudence en termes d'approche et de gestion.

Il ne fait aucun doute que la crise actuelle exercera un impact significatif sur les résultats du groupe en 2020 : les domaines d’activités du groupe, qui tablaient initialement sur une croissance, vont inévitablement reculer. L'ampleur du fléchissement dépendra de la durée des mesures de confinement mises en place dans les pays où le groupe est actif, de leur évolution et de toutes restrictions susceptibles de s'ensuivre.

Au moment de la publication de ce document, les mesures gouvernementales visant à aplatir la courbe ont interrompu le travail dans de très nombreux chantiers aux quatre coins du monde. Par conséquent, l'activité des entités de construction du groupe a considérablement ralenti ou s'est totalement arrêtée. Le groupe se prépare activement à la reprise progressive de ses activités, bien que l'incertitude plane quant à la vitesse de ce redémarrage.

En attendant, tous les segments du groupe travaillent d'arrache-pied pour assurer la continuité dans la mesure du possible, et déploient des plans de poursuite des activités afin de réduire l'impact de cette crise. Les dépenses sont maintenues sous un contrôle strict, avec une focalisation sur les projets essentiels.

BESIX Group a fait état d'une solide position de trésorerie en 2019 et dispose de liquidités suffisantes pour résister à la crise du coronavirus. Le groupe a, par ailleurs, décidé de reporter sa décision de paiement de dividendes à après la crise. Le senior management a réduit son salaire à hauteur de 30% tant que durera la pandémie.

Le groupe a donné à ses entités locales et à sa Fondation le pouvoir de réorienter leurs efforts et leurs ressources vers des actions de soutien nécessaires dans leur communauté. Du don de fournitures essentielles aux hôpitaux locaux et d'ordinateurs portables aux enfants en manque de moyens pour poursuivre leur éducation en ligne, à l'impression en 3D des parties essentielles des masques de protection, BESIX Group et BESIX Foundation interviennent pour répondre aux besoins émergents dans les régions dans lesquelles ils sont présents.

Informations: www.besix.com